dialogue social cnams normandie.png

Qu'est- ce que le dialogue social ?

Le dialogue social comprend tous les types de négociation, de consultation
ou d’échanges d’informations entre les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs sur des questions présentant un intérêt commun relatives à la politique économique et sociale.

Le dialogue social comprend tous les types de négociation, de consultation
ou d’échanges d’informations entre les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs sur des questions présentant un intérêt commun relatives à la politique économique et sociale. 

 

Les formes de dialogue social varient selon les pays et les régions. Il peut prendre la forme d’un processus tripartite, le gouvernement étant officiellement partie du dialogue, ou de relations bipartites entre les travailleurs et la direction, avec ou sans intervention gouvernementale. Il peut être informel ou institutionnalisé, il est souvent une combinaison des deux. Il peut se situer au niveau national, régional ou de l’entreprise. Il peut être interprofessionnel, sectoriel ou combiner les deux échelons.

Les conditions du dialogue social

La CNAMS encourage le dialogue social afin d’élaborer et de mettre en œuvre des politiques nationales qui soient conformes aux besoins des entreprises artisanales.
Elle travaille ainsi avec le gouvernement, les organisations syndicales et les employeurs pour établir des relations de travail saines, adapter le droit du travail pour répondre à l’évolution des besoins économiques et sociaux et améliorer l’administration du travail. Les structures et les processus de dialogue social qui fonctionnent bien peuvent permettre de résoudre d’importantes questions économiques et sociales, de promouvoir la bonne gouvernance, de favoriser la paix, la stabilité sociale, de stimuler le progrès économique et surtout de sécuriser les entreprises dans leur quotidien. Un dialogue social fécond suppose:
- Le respect des droits fondamentaux que sont la liberté syndicale et la négociation collective
- Des organisations d’employeurs et de travailleurs fortes et indépendantes, ayant les capacités et les connaissances techniques requises pour participer au dialogue social
- La volonté politique et l’engagement de toutes les parties à prendre part au dialogue social

Un soutien institutionnel approprié

La CNAMS aide les organisations patronales à établir des relations professionnelles fortes, à adapter les lois sociales à l’évolution du contexte économique et social et à améliorer l’administration du travail. En soutenant et en renforçant les organisations d’employeurs, la CNAMS contribue à créer les conditions d’un dialogue fécond avec le gouvernement et les représentants des salariés. Pour qu’un véritable dialogue se noue, les entreprises artisanales des métiers et services doivent avoir le droit d’adhérer aux organisations de leur choix pour promouvoir et défendre leurs intérêts professionnels. La liberté syndicale et la négociation collective figurent au titre des principes fondateurs de notre droit du travail et de notre histoire.